15 mars 2009

Beau parti

Soudain ça a fait un vide, ça m'a rendue triste, juste cette phrase à la radio, Alain Bashung est mort.Juste se souvenir du diseur de mots fascinant et de l'émotion des musiques au climat si prenant de douceur ou de dérision ou d'amertume, avec cette-voix là posée dessus.C'était juste si beau, J'ai dans les bottesdes montagnes de questionsOu subsiste encore ton écho
Posté par vera goude à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]